Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2014

51 Efficacité oblige....

51 Efficacité oblige…

 Les mauvaises langues disent et répètent que les gouvernements ne servent à rien, qu’ils se caractérisent par leur inefficacité, leur incompétence, leur incurie. Afin de prouver que cette appréciation négative est fausse, je donnerai des exemples positifs : ceux de la dictature égyptienne et du « modèle » chinois.

 

    En mars 2014, les tribunaux sous contrôle militaire prononcent cinq cents condamnations à mort ; en avril, sept cents. Une progression de presque 50%. N’est-ce pas du beau travail ?

   Au cours de la campagne électorale présidentielle (Ségolène Royale) contre Nicolas Sarkozy, l’oie blanche, la pécore  s’était émerveillée de la diligence de la justice chinoise. Ils ne gaspillent pas leur salive en parlotes, là-bas, ils agissent. Arrêté un jour, vous êtes jugé le lendemain, condamné à mort, puis exécuté le surlendemain.

 

 

    La royale dame eût été mieux avisée de limiter ses ambitions politiques au cadre de la région Poitou Charentes. Ses capacités d’analyse s’arrêtaient aux limites de son royaume… 

11:07 Publié dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0)

18/05/2014

intermède grotesque 14

  Intermède grotesque et néanmoins édifiant 14

 

     Vous n’échapperez pas au souci primordial : raconter une histoire, palpitante comme un cœur visible dans une poitrine ouverte. Et si, faisant cela, vous ne faites que rechanter pour la énième fois les mêmes vieilles rengaines, quelle importance ? Sachez travestir vos vieilleries en nouveautés ! Rejouez votre petite musique polie, avec des mines savantes et modestes de courtisans – ou de chimpanzé bien dressé à jouer son numéro d’humanoïde. Nous voulons des succès de librairies, Môssieur !

    Pardon : des best-sellers. Voilà qui est mieux dit, n’est-ce pas ? Notre modèle se situe désormais outre Atlantique, ne l’oublions pas, tandis que vos considérations esthétiques dégagent des relents d’outre-tombe.

    Que l’on se le dise dans les tours d’ivoire (s’il en existe encore) et les Conseils d’Administration.

  

 

                        

 

 

 

10:12 Publié dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0)

17/05/2014

Intermède grotesque 13

Intermède grotesque et néanmoins édifiant 13

 

       La seconde question qui tracasse la lectrice ou le lecteur potentiels est de savoir quels sujets vous traitez :

   « De quoi ça parle ? »

    Voilà, Monsieur le Prétentieux, le nœud gordien de l’affaire, que vous êtes, bien sûr, incapable de démêler. N’avez-vous pas honte d’avouer que vous ne savez pas de quoi il s’agit, dans vos élucubrations ? Car ce sont le langage et le style qui vous intéressent d’abord, ensuite et toujours, n’est-ce pas ?

     Vous dites que vous vous laissez guider par les mots ! Où cela vous mène-t-il ? A nous conter d’abracadabrantes âneries ! Ne devriez-vous pas rougir d’une telle pratique ? Une fois de plus, vous péchez par manque de sérieux, moderne calamité qui empoisonne la littérature.

   

 

 

 

 

09:10 Publié dans Essais | Lien permanent | Commentaires (0)